mardi 29 novembre 2016

J'ai emporté mes albums en prison,

ce lundi 28 novembre, au CNE de Sequedin.


L'ADAN m'avait sollicitée plusieurs fois et je n'avais pas répondu, par peur, peut-être, sans doute.
Peur de moi-même, peur de n'avoir rien à apporter, peur de ne pas trouver les mots.
Par préjugé, certainement aussi. Difficile de ne pas juger ces hommes qui sont là pour des peines vraiment très lourdes. Au CNE, ils sont évalués pendant 6 semaines dans le cadre de l'action du SPIP (Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation).
Et puis, lorsqu'on me l'a à nouveau proposé, j'ai dit oui.

Merci, Eleanor et Sylvie pour vos précieux conseils et votre expérience qui m'ont aidée à aborder cette entrevue avec sérénité...à voir les choses sous un autre angle aussi.

C'est sûr, rien ne ressemble aux interventions que je fais d'habitude dans les classes ou les bibliothèques.
Ici, il faut présenter une pièce d'identité, passer le contrôle en enlevant ses chaussures et sa ceinture, laisser son appareil photo, son portable et ses objets personnels dans un casier fermé à clé.
On accède à une salle d'activités à côté de la bibliothèque après avoir franchi  l'une après l'autre des portes et des grilles...un parcours interminable.
On est équipés d'une alarme qui se déclenche à la moindre alerte mais malgré cette sécurité, lorsque l'on se retrouve dans la pièce fermée à clé avec les détenus, on se demande, l'espace d'un instant, pourquoi on est venu.

J'avais choisi les albums que je voulais partager tout en me demandant comment ces hommes pourraient avoir envie de s'intéresser à des albums illustrés.


Et puis grâce aux livres, le contact s'est établi :  il n'est resté que l'échange, les yeux qui sourient malgré la tristesse, les questions pertinentes et timides, le grand respect, l'écoute.
J'ai présenté Un mur si haut, pages après pages.
Nous avons parlé de l'enfance et du monde, de résilience et d'estime de soi, de préjugés et de tolérance, de murs entre les hommes, de liberté et de bienveillance, du Roi bleu et du Roi Blanc, d'humanité et de Wilson Bentley, de la rencontre de Cassie et de Robin dans les champs de coton, de Paul Klee et de peinture, d'écriture. 
Un détenu a chuchoté :
- J'aime les valeurs que vous défendez dans vos livres. je voudrais écrire, mais je n'ose pas.
- Pourquoi ?
- J'ai honte.
On a parlé de ce sentiment de légitimité de l'auteur ...Nul besoin d'être en prison pour en douter parfois.
On a souri et on a ri aussi, l'humour est bienvenu entre ces quatre murs aux fenêtres étroitement grillagées.

Lorsque le surveillant est venu ouvrir la porte, un détenu a murmuré que le temps était passé trop vite...
Je leur ai serré les mains et je suis ressortie de là les idées un peu en vrac.
photo de la grille blanche : copyright MAXPP

Il me faudra un peu de temps pour absorber, mais je suis heureuse d'avoir relevé ce défi personnel.
J'ai laissé un exemplaire de Ma liberté tout en couleurs ....
En repartant, j'ai croisé des oiseaux qui volaient dans le soleil couchant. C'était paisible.


Merci à l'ADAN, à Caroline et aux surveillants pénitentiaires pour leur gentillesse, leur accueil et leurs sourires. 


En général, ce sont les personnes très esseulées qui font la demande. Pour ceux qui ne reçoivent pas de visite, ni de lettres ou de colis, le passage en prison est plus difficile. »
Toutes les trois semaines, l’ancien éducateur se rend aussi au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, pour trois détenus condamnés à des peines bien plus lourdes. Être visiteur, c’est avant tout «  savoir être là et prêter une oreille attentive, sans juger.  » Quand un détenu est attribué à un bénévole, ce dernier ignore tout de lui : « C’est une page blanche et c’est très bien comme ça. Aucun homme n’est totalement bon ou mauvais. Comme l’énonce la charte de notre association, personne n’est réductible à ses actes.  »

Le surveillant qui nous raccompagne nous explique que le CNE s’inscrit dans le cadre de l’action du SPIP (Service pénitentiaire d’insertion et de probation). Le CNE de Sequedin, reçoit toutes les six semaines un nouveau contingent de trente détenus envoyés de toutes les prisons de France. Ils y sont évalués sur leur dangerosité et donc sur la possibilité de bénéficier de permissions de sortie puis de libération conditionnelle après avoir purgé la moitié du temps de détention auquel ils sont condamnés. Le séjour à Lille de ces détenus et le rapport qui lui sera transmis, permettra au juge d’application des peines de mieux étayer la décision qu’il devra prendre en réponse à leurs demandes. Ce CNE est en charge des détenus condamnés à quinze ans et plus de réclusion. Nos « amis » ne sont donc pas sortis, sinon pour des transferts, depuis au moins sept ans. Notre accompagnateur nous précise que certains de ce groupe, peut-être parmi nos auditeurs, sont détenus depuis trente ans.
Bernard Pignero pour l’ADAN. Mai 2016





jeudi 24 novembre 2016

Cali à la montagne,

un album douillet et tout en douceur aux Editions Eveil et Découvertes.


Il sera le 28 novembre en librairie et c'est le tome 4 de la série.

*Merci à Emilie pour son adorable visuel
et à Adeline pour sa confiance*

 Cécile a encore une fois fait des merveilles avec ce petit Cali ... 


A l'approche de l'hiver, c'est un moment de lecture-cocooning
dans lequel le lien adulte-enfant est mis en avant :
l'importance de la transmission et du regard bienveillant.


Et il y a un rouge-gorge, petit clin d'oeil à mon enfance.

Je crois que certains petits lecteurs du salon d'Evreux l'attendaient avec impatience :


*J'espère qu'il vous plaira !*





Album: 32 pages
Tranche d'âges: 3 années et plus
ISBN: 978-2353662340
Prix : 9 euros

mercredi 16 novembre 2016

Ma liberté tout en couleurs

Une histoire que je portais en moi depuis longtemps : celle d'une jeune esclave dans les champs de coton en Géorgie.
Une rencontre au salon de Lambersart avec Sylvie Baussier, comme une évidence et une envie d'écrire cette histoire avec elle.
Une fée des salons, Günes, qui a permis ce moment et à qui nous dédions ce premier roman à quatre mains, cette histoire à deux voix.

Nous avons ciselé nos textes durant l'été 2015 et au mois de novembre, alors que j'étais sur un quai de gare en partance pour un salon, Sylvie m'a annoncé par téléphone que notre projet avait trouvé une maison.
Merci aux Editions Oskar de l'avoir accueilli !
Un an après, le voici enfin,

avec ses belles illustrations  réalisées par Bruno Liance dont j'aime le travail et la douceur des images.


Il y a donc Cassie, douze ans, qui s'épuise mais rêve à un ailleurs, à la liberté.


Il y a Robin, l'homme blanc mystérieux qui arrive sur la plantation et se questionne sur la façon dont les esclaves sont traités.

Une histoire de rencontre entre deux univers qui s'apprivoisent.

Sylvie et moi avons pu le dédicacer ensemble en avant-première au salon d'Evreux.


Bonheur de voir le public spontanément attiré par cette couverture.
Bonheur d'échanger sur les valeurs partagées dans ce petit roman. MERCI !



 J'espère qu'il vous plaira et vous donnera la même émotion en le lisant
 que celle que nous avons ressentie en l'écrivant.


Edit du 18 novembre : sélectionné dans la belle revue Biblioteca Novembre/Décembre 2016

Roman cadet dès 8 ans, Collection Ottokar, 45 pages.
Sortie le 12 décembre en librairie.

mardi 8 novembre 2016

Double émotion à Evreux,

 d'abord avec les premières dédicaces de  l'album Le secret des fleurs de Neige : rencontre subtile avec le public du salon du livre jeunesse, des échanges profonds sur le fond, la forme -le beau papier, la couverture...- et l'histoire de cet album.

Merci à ceux qui se sont émerveillés et l'ont adopté


Et puis un deuxième bonheur,
 il concerne une prochaine parution à quatre mains avec Sylvie Baussier.
Le petit roman est arrivé en exclusivité pour le salon !
J'en reparle avec sa sortie le 21 novembre (avec un édit)

Doubles dédicaces avec Sylvie, Pascale Perrier en avant-plan

Très heureuse de dédicacer à nouveau mes nouveautés de la rentrée,
(je manque de photos, merci à Françoise pour celles-ci)
de rencontrer des petits ou grands lecteurs et lectrices adorables,
 qui sont même revenus me voir plusieurs fois,

des enseignants motivés et plein d'idées,
 la dynamique et accueillante librairie Gibert Joseph,
et des voisins de table au top !

Merci aussi à l'équipe de radio Principe Actif d'avoir accordé à la maison d'éditions Léon, art and Stories ce moment d'interview pertinent et riche de questions.
Lien : ici , de la 72ème minute à la 89ème
Avec Hélène Kerillis et Guillaume Trannoy, illustrateur des Mini Léon

Ambiance détendue le soir parmi les livres de la médiathèque, avec en particulier Xavière Devos, Sylvie Baussier, Guillaume Trannoy, Pascale Perrier, Manon Fargetton, Hélène Kérillis et Yves Grevet à la table.

Photo : Hélène K

Petit bonus pour les admirateurs du travail de Florian Le Priol,
qui dédicaçait pendant ce temps à la Foire du livre de Brive :

Photos : Florian Le Priol

* Merci à vous tous*

jeudi 3 novembre 2016

Des mots chatoyants

en ce début du mois de novembre ...MERCI !



* Pour mon tout dernier, Le Secret des fleurs de neige, Editions Courtes et Longues

 La rubrique d'Olivia :
Cet album est illustré avec des dessins aux couleurs de l'hiver réalisés totalement en pointillés par Nina Missir, c'est très original et très beau. La couverture est cartonnée et possède une couture cousue. La première et la quatrième de couverture ont un effet nacré perle, j'aime beaucoup cet aspect. 
Cet album proclame l'hiver avec élégance et poésie grâce aux très beaux textes de Nancy Guilbert tout en éveillant la curiosité et l'envie de découvrir les secrets de la nature. Il témoigne des recherches de Wilson Bentley qui démontra, grâce à son microscope photographique, que tous les flocons de neige sont différents. D'ailleurs, à la fin de l'album, vous trouverez une biographie du scientifique ainsi que plusieurs photographies de flocons.
"Le Secret des fleurs de neige" est un magnifique album, on pourrait encadrer les pages et les accrocher au mur tellement les illustrations nous émerveillent en raffinement et en subtilité. C'est une très belle histoire, pleine de couleurs et de délicatesse, je le conseille vivement aux amoureux des beaux albums jeunesse.


* Pour Tim et le Sans-Nom, éditions Léon, art and Stories

Babelio, Calloch
Tim habite un village où la grisaille et le brouillard ont remplacé les couleurs depuis qu'un sort a été jeté par le Sans-Nom. Il s'agit d'un étranger que les villageois ont rejeté : la rumeur fait de lui un monstre. Tim décide de l'affronter.
Un beau parcours dans les oeuvres de Paul Klee, dans cette collection originale nommé Art-Fiction : une histoire, mais illustrée par les oeuvres d'un grand artiste !
C'est intelligent et superbe !


* Pour Mission Dinosaure,  polar en Nord Junior, chez Polars pourpres :

Avec ce polar jeunesse, Nancy Guilbert fait preuve de beaucoup de talent. Avec leurs messages SMS codés, leur courage et leur sens de l’improvisation, notre trio se démarque vraiment. A partir de cette histoire de trafic, les gamins vont aller au-devant de multiples périls, entre menaces, pistages des suspects, et d’autres situations où leur témérité sera totale. C’est aussi leur sens de la débrouillardise : duper un agent SNCF, se jeter dans la gueule du loup chez l’antiquaire, trouver un allié inattendu en la personne d’une jeune maman, voilà la marque de ces enfants sacrément astucieux ! La tension est également présente de bout en bout, offrant aux jeunes lecteurs un réel moment de délassement. Et il y a le dénouement : vraiment très bon ! Si cette recette a déjà été exploitée, tant au cinéma qu’en littérature, sous la plume de Nancy Guilbert, elle ravit, car elle surprend ! On ne s’attendait pas à ce petit tour de passe-passe, qui prend ici tout son sens, sans flouer le lecteur, et parachevant ce court livre de façon intelligente. Pour ses premiers pas chez Ravet-Anceau, on ne peut que saluer Nancy Guilbert. Son récit est intelligent et prenant, à tel point que l’on souhaite la lire de nouveau dans un futur proche.


* Pour La Bagarre, Editions Marmaille et Cie

Sur le blog Sous le feuillage :
Une histoire pleine d'humour, des illustrations magnifiques et vitaminées, un superbe et original album pour aborder le thème des conflits, de la rivalité et inviter les jeunes lecteurs à trouver des solutions pour les éviter. Cet album aborde avec intelligence l'importance et la nécessité du partage et de l'amitié dans une mise en situation réaliste et facilement identifiable par les enfants. J'adore les illustrations de Florian Le Priol, pleines de couleur vives et de perspectives vertigineuses. Il est très doué pour inventer des mondes imaginaires et dans cet album, le travail sur les bouilles, les expressions des personnages est magnifique grâce à des gros plans sur leurs yeux et des jeux de lumière splendides. C'est super beau et le rendu est vivant, réjouissant et efficace. Les illustrations de Florian Le Priol apportent beaucoup et donnent du peps à une histoire écrite avec humour et dynamisme, avec de nombreux dialogues, de l'énergie, du rythme, de sons. A n'en pas douter, à lire à haute voix, cette histoire est géniale et saura captiver les enfants. 

Lire et relire :
C’est sur un fond de couleurs chatoyantes que se déroule «  la bagarre » entre ces deux familles.
Une dispute pleine d’humour que l’on pourrait presque faire jouer aux enfants.
J’ai beaucoup aimé les illustrations très modernes, les alternances de gros plans et plans larges. Les traits donnent vraiment de la vie à cette dispute des temps modernes !
Le texte, très rythmé et plein de rimes  m’a également séduite et fait rire (c’est ce que j’ai préféré) !
Rassurez-vous, l’histoire se finit bien et rappelle à nos chères têtes blondes (ou brunes ou rousses ou …) que l’union fait la force face à un danger commun !!!!
Chez mes élèves les avis étaient partagés : certains ont bien aimé grâce à la bagarre alors que d’autres ont moins aimé, justement à cause de cet affrontement. Ils ont tous réussi à avoir et donner un avis sur cet album (et ce n’est pas facile pour des moyens et des grands à cette époque de l’année !)
Ce magnifique album a  réussi le challenge de susciter l’intérêt et l’attention de tous !


Et puis ce week-end, je dédicacerai mes albums sur le stand de la libraire Gibert Joseph à Evreux


 en compagnie de nombreux autres auteurs et illustrateurs : le programme est ici.

Affiche réalisée par la librairie