vendredi 15 juin 2018

Lettre à un inconnu à l'hôpital Oscar Lambret de Lille

J'ai animé trois rencontres dans le service de cancérologie pédiatrique,
des rencontres particulières où il faut s'adapter à la fatigue,
à l'humeur, à l'emploi du temps des enfants.
En partenariat avec le Labo des Histoires des Hauts de France,
 pour le concours Saint-Exupéry parrainé par le chanteur Calogero.


Le lien qui explique le concours, ici :
https://www.youtube.com/watch?v=BGyCunhxWfw



Le chanteur Calogero présente le concours d'écriture

 "L'aérien pour relier la jeunesse"

La ligne : De Jean Mermoz à Antoine de Saint-Exupéry, 
en passant par Henri Guillaumet et Didier Daurat, 
ils ont tous écrit la légende des lignes aériennes Latécoère, 
fondées en 1918 par l’entrepreneur visionnaire Pierre-Georges Latécoère, à Toulouse. 
Cette compagnie deviendra la première poste aérienne transcontinentale. 
Communément appelée « La Ligne », avant de devenir l’Aéropostale, 
elle reliera la France, l’Espagne, le Maroc, l’Afrique Occidentale et l’Amérique du Sud.


Moments intenses, 
mais aussi moments de rires et de partages profonds. 
Merci à Prescillia du Labo
et à Christelle, enseignante spécialisée.

Je retiendrai la sensibilité et la pertinence de Lucas, 11 ans, 


la gravité profonde de Dina, 5 ans,
l'hypersensibilité et la douceur d'Océane, 20 ans

la joie de vivre d'Amélia, 18 ans,

l'empathie et la solidarité tendre de Macha et de Marion, 
ses copines





et les origamis de Thomas, 20 ans

Ces ateliers resteront dans ma mémoire,
de par leur intensité.


Et maintenant, que volent ces lettres
aux quatre coins du monde !


"La participation est réservée aux jeunes de moins de 25 ans. Elle se fait en envoyant, avant le 30 juin 2018, une lettre (1 page maximum) porteuse d'un message d'espoir et d'avenir pour la planète à l'adresse :

Toutes les lettres seront embarquées à bord des 60 avions du Raid Latécoère-Aéropostale, qui prendra son envol depuis l’aéroport de Toulouse-Francazal, le 27 septembre 2018, pour rejoindre Dakar, en passant par l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie, afin de commémorer le centenaire de cette ligne aérienne mythique. Tout au long de ce périple, les lettres seront distribuées et lues par des enfants dans chaque ville-escale. Les membres d’un Jury composé de personnalités de la littérature et de l’aéronautique sélectionneront 50 lettres pour les publier, sous la forme d’un recueil (dont une version numérique sera disponible gratuitement en ligne), aux éditions Gallimard."


"Vues d'en haut, ces frontières, ces lignes qui nous écartent
Ne sont que des dessins, que des traits sur la carte
(...)C'est beau comme, vu d'avion, on a tous l'air pareil."

Pour écouter la chanson, cliquez sur le lien ci-dessous.


28 commentaires:

  1. Comme vos ateliers sont beaux sans jamais se ressembler, si différents, si enrichissants!
    Bravo à vous et à eux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis touchée de vous lire, Blandine, sur ces ateliers à la saveur douce et triste à la fois <3

      Supprimer
  2. Quel beau projet, Nancy, fort et émouvant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Hélène, j'ai utilisé Mini-léon Voyages, que tu as dû voir sur les photos.

      Supprimer
  3. Oh mais quelle idée extraordinaire !
    Ces rencontres à la saveur particulière vous laisseront sans aucun doute des traces indélébiles, qui feront partie de vos futures productions.
    Je vous embrasse Nancy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain, Cécile, ce sont des moments qui marquent le coeur de façon indélébile !
      Merci pour vos mots <3

      Supprimer
  4. Quelle aventure!!!!
    J'adore l'idée, je suis touchée par ces jeunes qui se battent pour la vie !!!
    Tu as certainement eu beaucoup d'émotions et de patience pour faire ces ateliers.
    Merci pour le partage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était très doux, tout en délicatesse.
      Ce soir, comme chacun des trois soirs, ces jeunes sont dans mon coeur !

      Supprimer
  5. Je suis d'accord avec Blandine, vous nous faites partager des moments vraiment différents à chaque fois, Nancy. Vous nous faites découvrir encore une autre facette de l'âme humaine ici. Merci pour ce billet très émouvant. Merci de partager cela avec nous. Cela fait beaucoup de bien à plein de niveaux différents. Je suis heureuse d'avoir vu vos images, lu vos mots ce matin, ils accompagneront ma journée et mes pensées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment Pauline, cela me touche de vous lire et de savoir que ces moments partagés sont utiles à d'autres, même par procuration.
      Je trouve cela extraordinaire, toutes ces aventures humaines qui nous relient.

      Supprimer
  6. C'est beau, c'est émouvant, ça met les larmes aux yeux tellement c'est touchant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un doux merci pour tes mots, Isaly <3

      Supprimer
  7. Nancy, les mots ne seront jamais aussi forts que les moments que nous avons partagés avec ces jeunes ! Ces ateliers m'ont parfois bouleversée, mais toujours touchée et renforcent l'idée que l'acte d'écrire est essentiel.
    Une nouvelle fois, un grand merci pour ton enthousiasme et ton implication. Merci pour tous ces jeunes à qui tu sais si bien parler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu résumes très bien ce concentré d'émotion, Prescillia <3
      Merci à toi de dénicher ces beaux projets motivants et pour ton implication aussi.

      Supprimer
  8. Comme c'est émouvant cette rencontre Nancy ! Cette année, je suis intervenue dans un centre où il y avait des grands brûlés. J'en garde un souvenir tout aussi ému.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je me doute, Mymi !
      Je m'émerveille à chaque fois des chemins variés que nous pouvons emprunter grâce à nos livres.

      Supprimer
    2. Par contre, moi, je n'ai pas eu le droit de prendre des photos, même en promettant de masquer l'identité des petits en ne les photographiant que de dos.

      Supprimer
    3. Cela dépend sans doute des hôpitaux et des personnes...

      Supprimer
  9. C'est magnifique ce que tu as fait pour et avec ces enfants. Tu leur a apporté des sourires et des rires, la meilleure médecine. Tu utilises vraiment ton talent pour faire beaucoup de bien dans des milieux différents.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment pour ce doux message sur cet atelier que j'ai particulièrement aimé.
      See you soon <3

      Supprimer
  10. Voilà un article qui donne la chair de poule...pfiou...la maladie grave est déjà quelque chose de difficile à affronter pour un adulte, mais quand elle frappe un enfant...

    Merci pour ce temps que tu as passé avec eux !

    Lucile Z.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lucile !
      La première séance fut très éprouvante pour différentes raisons mais tellement enrichissante aussi :)
      Ces rencontres me/nous font voir les choses différemment ensuite... Je suis prête à y retourner.

      Supprimer
  11. Moi je sais bien que ce n'est jamais assez pour toi.
    Les enfants c'est l'univers qui te touches le plus.
    Bravo à toi et Merci pour eux... et pour nous.
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup <3
      Il y a des ateliers particuliers, comme celui-ci, où l'on ressort avec le désir d'en faire davantage...j'espère que ce sera possible.

      Supprimer
  12. C'est une belle initiative que ce projet et je croise les doigts: peut-être qu'une des lettres sera publiée!
    Félicitations à Thomas pour ses magnifiques origami!
    Les enfants malades nous donnent de grandes leçons. Mes meilleures pensées et tout mon soutien volent vers eux <3.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre empathie et pour vos mots, Sandra, et je pense aussi à M., que vous portez dans votre coeur <3

      Supprimer
  13. Je suis très émue en vous lisant. Ce projet est admirable.
    Bravo pour votre implication Nancy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre message me touche beaucoup Lylou, merci <3

      Supprimer

Vous pouvez laisser un mot-soleil ici :